Le Domaine d’Anthéor-Plage

L’essentiel du quartier d’Anthéor est occupé par le Domaine d’Anthéor-Plage, aussi appelé Lotissement d’Anthéor. Il s’agit d’un domaine privé créé en 1923, qui comporte environ 440 propriétés à vocation résidentielle. C’est un des plus anciens lotissements du Var.

Les terres d’Anthéor étaient la propriété de la famille Giraud d’Agay, qui exploitait le bois et élevait du bétail sur les collines. Le fond du ravin (sous le viaduc et à l’emplacement du camping actuel) était cultivé, grâce à une source.

Vers 1860 eurent lieu plusieurs cessions de terrain à la municipalité de Saint Raphaël, en limite de l’Estérel. Elles fixèrent les limites de la forêt communale au nord du viaduc, côté montagne. D’autres terrains furent cédés pour le passage de la voie ferrée et l’emprise au sol du viaduc. Il en fut de même pour la construction de la Corniche d’Or jusqu’au viaduc.

La création du Domaine s’organisa peu à peu avant et après la Première Guerre Mondiale par la cession de 44 hectares à des sociétés qui connurent des fortunes diverses jusqu’à la constitution de la Société Financière des Terrains d’Anthéor en 1921 qui organisa la promotion du Domaine en traçant les routes et en délimitant les parcelles (lots).

En 1923 un bureau de vente est construit à l’emplacement actuel de l’Hôtel-Restaurant des Flots Bleus.

Une importante campagne de promotion est mise en œuvre, avec insertions publicitaires dans des journaux, édition de brochures, dépliants, collection de cartes postales, plan du Domaine, prospection par délégués, etc.

Le Domaine d’Anthéor-Plage connaît immédiatement un grand succès, puisqu’à l’automne 1924, plus de 60 lots sont déjà vendus et plusieurs maisons construites.

Le bureau de vente devient l’Hôtel des Flots Bleus en 1926.

Le bord de mer se construit rapidement : villas, restaurants, hôtels, garages, magasin d’alimentation. Il en est de même dans le vallon sous le viaduc, où se trouve une source irriguant des cultures maraîchères.

Les propriétaires créent en 1926 le “Syndicat d’Initiative d’Anthéor et Union des Propriétaires”, qui réussit à faire ouvrir la gare d’« Anthéor-Cap-Roux » en 1932, après avoir construit le pont du boulevard des Cigales en 1927.

 

Le principal frein reste l’approvisionnement en eau potable qui, en dépit des promesses, reste aléatoire et limité au bord de mer qui, seul, va se développer.

Les constructions sur les hauteurs se concentrent autour des quelques sources affleurant à flanc de colline.

Anthéor est d’abord occupé par les troupes Italiennes, puis Allemandes à partir de 1942. L’Administration de Vichy expulse certains habitants. Les bombardements incessants du viaduc par l’aviation Anglaise, puis Américaine chassent peu à peu les autres habitants. Il n’y a aucun témoin oculaire du Débarquement Américain du 15 Août 1944.

Le Domaine se reconstruit progressivement. La gestion est assurée par l’ASPLA (Association Syndicale des Propriétaires du Lotissement d’Anthéor) qui voit le jour en 1955 sous l’impulsion de Monsieur Carles et de Madame Jauze. Des rues portent leur nom vers la passerelle SNCF.

Le Domaine ne se développe vraiment qu’après 1966, lorsque la distribution de l’eau est assurée avec une pression suffisante pour atteindre les parcelles les plus élevées sur la colline. Le Peysserin se couvre de villas.

Les années 80 et 90 voient le caractère résidentiel du domaine d’Anthéor-Plage s’affirmer.

En 2020 le quartier d’Anthéor compte au total environ 500 maisons.

Lotissement d’Anthéor. C’est un domaine privé créé en 1923
Sur le cadastre de 1825 le lieu est appelé Antéore, tandis qu’Agay s’écrit Agaÿ.
En 1923 un bureau de vente est construit à l’emplacement actuel de l’Hôtel-Restaurant des Flots Bleus.
Jusqu’en 1939
L’après-guerre - En 1951 un bar-restaurant est édifié sur la plage
Villas, hôtels, restaurants, station-service et commerce d’alimentation apparaissent le long de la Corniche d’Or.
Plus d’informations dans le livre « Mémoires du viaduc d’Anthéor ».