L’Estérel

Anthéor est au cœur de la côte de l’Estérel.

L’Estérel est un très vieux massif, âgé de 255 millions d’années, l’un des plus vieux de France. Il date de l’ère Primaire, comme la Bretagne, les Vosges, le Massif Central et les Maures.

Lors du soulèvement des Alpes et du creusement de la Méditerranée (à l’ère tertiaire), une partie de l’Estérel s’est détachée pour former une partie de la Corse (calanques de Piana) et de la Sardaigne.

Le rocher Saint-Barthélémy. Eclairage d'après-midi.

La roche de l’Estérel est la rhyolite, parfois appelée rhyolite amarante en raison de sa couleur rouge.

C’est une roche éruptive. Les sommets de l’Estérel sont d’anciens volcans. Les rochers sont de la lave solidifiée. Beaucoup de rochers ont un axe vertical car ce sont les cheminées des volcans.

Cette roche donne l’impression de “changer de couleur” selon les nuages et la couleur du ciel, et selon les heures.

Lumière d'hiver sur le Pic du Cap Roux

Le sommet le plus proche d’Anthéor est le Pic du Cap Roux (453m), facilement accessible, d’où on a une vue panoramique exceptionnelle à 360° sur la Côte d’Azur, la Provence (la Montagne Sainte-Victoire près d’Aix-en-Provence, souvent le soir), l’Estérel, les Maures et les montagnes du Haut-Var, le Mercantour (enneigé l’hiver) et la Corse parfois lorsque les conditions sont réunies.

A voir également dans les environs le Rastel d’Agay, le Pic d’Aurelle, le Pic de l’Ours, le Mont Vinaigre qui tous méritent une visite et sont, pour les deux premiers, accessibles à pied d’Anthéor.

Les rochers du Cap Roux en fin d'après-midi par ciel nuageux.
Le rocher Saint-Barthélémy le matin par beau temps.

Plus d’informations dans le livre « Mémoires du viaduc d’Anthéor ».