La Corniche d’Or

La Corniche d’Or, route côtière qui relie Saint-Raphaël à La Napoule a été construite en 1903 sous l’impulsion d’Abel Ballif, Président du Touring Club de France, qui souhaitait faire découvrir aux touristes l’exceptionnelle beauté de la côte de l’Estérel. Il reçut l’appui de la Compagnie des Chemins de Fer Paris à Lyon et à la Méditerrannée, dont la voie est franchie par des ponts à de nombreuses reprises.

Auparavant le seul moyen de relier les deux villes était d’emprunter la route de l’intérieur par Les Adrets.

La Corniche d’Or emprunte le tracé de l’ancien sentier des douaniers qui épousait étroitement le dessin de la côte et dont certaines parties avaient été élargies et nivelées pour la desserte du chantier de construction de la ligne de chemin de fer vers Nice (1860-1862).

Les photos ci-dessus montrent des exemples de paysages avant 1903 et après 1903.

Avant 1903 : il y a juste assez d’espace pour un sentier entre la voie ferrée et le ravin.
Après 1903 : le remblai a été élargi pour ménager la largeur de la route.
Avant 1903 : une mauvaise piste conduit au viaduc.
Après 1903 : la piste a laissé place à une route carrossable.

L’ouverture de la Corniche de l’Estérel le 11 avril 1903 est réellement l’acte fondateur d’Anthéor.

Cette route est intégrée à la Nationale 7 de 1904 à 1937. A cette date l’importance du trafic lui fait préférer la route de l’intérieur par les Adrets, qui redevient Nationale 7. La Corniche de l’Estérel devient Nationale 98, avant de devenir route départementale D 559 en application de la loi de décentralisation.

Elle est reconnue comme l’une des plus belles routes de France, qu’il faut découvrir à petite vitesse en faisant halte sur les nombreux parkings aménagés. Ils offrent des vues imprenables sur les rochers déchiquetés et les criques à l’eau cristalline.

La Corniche d’Or et les calanques de l’Estérel

Remontez le temps pour découvrir l’histoire d’Anthéor depuis la naissance du viaduc.