Le viaduc d’Anthéor cache bien son jeu : il n’a pas 9 voûtes mais 13 !

Comment est-ce possible ?

Plan du viaduc

 

 

 

 

 

 

 

Comme on le voit sur ce plan (extrémité côté Marseille), chaque extrémité du viaduc (côté Marseille et côté Nice) compte 1 pilier et 2 voûtes supplémentaires.

Ils sont « cachés » dans chaque culée, dans l’exact prolongement des piliers apparents.

Cette construction est indispensable pour assurer la solidité de l’ouvrage.

Les culées sont habillées d’un parement de briques, qui masque leur remplissage qui fait « poids » pour assurer la stabilité de l’ouvrage.

 

vue-pano-viaduc-annees-30
Culée côté Marseille – Dans les années 30

En réalité la structure du viaduc compte donc 10 piliers et 13 voûtes. Inattendu !