Le paysage exceptionnel d’Anthéor attira les artistes-peintres dès que l’état de la route permit d’y accéder aisément (à partir de 1880). L’industriel lyonnais Antoine Lumière (photographe) s’y fit construire une maison en 1895 d’où il peignit inlassablement le Cap Roux.

Les roches rouges, la mer turquoise, la lumière intense mais changeante furent des sources d’inspiration pour une génération d’artistes qu’on nomma Les Fauves en 1905. Leur esthétique privilégiait la couleur et la lumière qu’ils essayaient de rendre en inventant de nouvelles techniques.

Anthéor fut un lieu privilégié maintes fois peint, et un lieu de rencontre fécond entre :

Guillaumin,

Valtat,

Camoin,

Manguin,

Marquet,

Cross,

Le 21 juillet 1905 eut lieu à Anthéor une rencontre entre Valtat, Cross, Marquet, Camoin et Manguin. Quelques mois après Valtat participe à la fameuse exposition du Salon d’Automne où le groupe des « Fauves » fait scandale.

Les toiles de ces peintres ornent les plus grands musées et sont présentes dans de nombreuses collections particulières. Leur qualité les fait atteindre des enchères très élevées lors des rares ventes qui les présentent.

Les Rochers rouges à Anthéor 1902-1903. Musée Paul Valery - Sète
Louis Valtat
Les rochers rouges à Anthéor 1902-1903
Musée Paul Valéry – Sète

Page en construction